Sélectionner une page

Danse ce 1er article, nous allons voir comment modifier le nom d’un VG (autre que root) et dans un 2nd article nous verrons comment modifier le nom d’un VG root (les commandes diffères).

Pour commencer, voici un petit rappel sur la gestion des LVM :

  • PV (Physical Volume) : il s’agit d’un disque physique mais on parle souvent de partition car un disque (/dev/sdc par exemple) doit contenir au moins une partition (nommée /dev/sdc1) pour faire partie d’un VG. Toutes les commandes permettant de gérer les PV commencent par “pv” (pvdisplay, pvscan, …)
  • VG (Volume Group) : c’est un ensemble de PV mis en commun, on concatène l’ensemble des PV pour en faire un gros volume que nous pourrons séparer en LV plus tard. Toutes les commandes permettant de gérer les VG commencent par “vg” (vgdisplay, vgcreate, …)
  • LV (Logical Volume) : c’est un espace défini dans le VG que nous allons délimiter pour y mettre un système de fichiers. Nous y mettons nos points de montage. Toutes les commandes permettant de gérer les LV commencent par “lv” (lvdisplay, lvcreate, …)

 

Renommer un VG (autre que root)

Tout au long de cet article nous allons vous montrer comment modifier le nom d’un VG (autre que root).

Vous avez créé un VG mais le nom n’est pas très parlant ?
Vous souhaitez tout simplement modifier le naming de vos VG ?

Cette procédure a pour but de vous guider. Nous prendrons ici comme exemple le renommage du VG vg_template en vg_data.

 

Identification du VG à renommer

La commande vgs (ou vgdisplay) permet d’afficher les VG présents sur votre machine virtuelle. De plus, la commande lvs (ou lvdisplay) va elle vous indiquer les LV. Il est possible de taper la commande lvs “nom-du-vg-concerné-par-le-renommage” pour montrer uniquement les LV liés au VG que vous allez renommer.

[root@vm-template ~]# vgs
  VG              #PV #LV #SN Attr   VSize   VFree
  vg_template       1   1   0 wz--n- <10,00g    0
  vg_root           1   2   0 wz--n-  <9,51g    0
[root@template-oracle12 ~]# lvs vg_template
  LV         VG              Attr       LSize   
  lv-data    vg_template     -wi-ao---- <10,00g

 

Renommer le VG

Grâce à la commande vgrename, vous allez pouvoir renommer votre VG. Il faut pour cela ajouter le nom du VG initial ainsi que le nouveau nom souhaité.

[root@template-oracle12 ~]# vgrename vg_template vg_data
Volume group "vg_template" successfully renamed to "vg_data"
[root@vm-template ~]# vgs
  VG              #PV #LV #SN Attr   VSize   VFree
  vg_data           1   1   0 wz--n- <10,00g    0
  vg_root           1   2   0 wz--n-  <9,51g    0

 

Modifier le FSTAB

Pour que la modification soit effective au niveau de l’OS, il faut modifier le fichier /etc/fstab. N’hésitez pas à sauvegarder votre fichier fstab d’origine, cela permet de revenir en arrière plus facilement en cas d’erreur.

[root@vm-template ~]# vi /etc/fstab
avant modification : /dev/mapper/vg_template-lv--data /data   xfs     defaults        1 1
après modification : /dev/mapper/vg_data-lv--data /data   xfs     defaults        1 1

 

Activer le VG et rafraichir les volumes

[root@vm-template ~]# vgchange -ay
[root@vm-template ~]# lvchange /dev/vg_data/lv-data --refresh
[root@vm-template ~]# df -h /data
Sys. de fichiers                          Taille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
/dev/mapper/vg_template-lv--data              10G    7,3G    2,8G  73%  /data

On remarque que suite aux modifications effectuées, le nom du VG pointe toujours sur l’ancien nom. Pour procéder à la mise à jour, il faut démonter le FS qui est hébergé sur le VG concerné. Assurez vous que rien n’est en cours d’écriture sur votre FS sinon la manip sera impossible, il vous faudra stopper le processus ou l’application qui écrit sur votre FS.
 

Démonter le FS présent sur l’ancien VG pour monter le nouveau VG

[root@vm-template ~]# umount /data
[root@vm-template ~]# mount /data
[root@vm-template ~]# df -h
Sys. de fichiers                          Taille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
/dev/mapper/vg_data-lv--data                  10G    7,3G    2,8G  73%  /data

 

Terminer la procédure

Afin de valider la procédure, nous vous conseillons de faire un reboot de la machine afin de vérifier que toutes les modifications ont été prises en compte lors du redémarrage.